Lanfeust

 

  lanfeust    L'univers de bande dessinée créé par Tarquin et Arleston peut passer, au premier abord, comme une parodie des univers classiques de la fantasy. Mais à mieux y regarder, il développe tout de même une personnalité, un climat, une atmosphère qui lui sont propres. Imaginez un monde perdu dans les brumes du moyen âge où chaque être humain originaire d'Eckmül dispose d'un pouvoir magique dès sa naissance. Mais un pouvoir aléatoire pouvant tout aussi bien se révéler utile (fondre le métal, téléportation en des lieux connus, soigner les blessures) ou ridicule (faire pousser des pommiers, uriner par les narines, faire apparaître des crottes de pétaure, ...). Le pouvoir, chose étrange, est originaire d'une source unique, un animal mythique appelé le Magohammoth. Cependant, les Sages d'Eckmül, au terme d'un apprentissage long et délicat et après avoir renoncé à leur propre pouvoir, peuvent relayer cette magie jusque dans les contrées les plus reculées du monde, permettant ainsi à chacun d'utiliser son pouvoir. Bien sûr, il y a des exceptions. Ainsi, les Darshanides utilisent leur pouvoir pour créer des dieux qui exhaussent leurs prières de temps en temps. Et les gens des Baronnies ont quant à eux proscrit l'usage de la magie. Reste à parler des trolls. Des êtres cruels et sanguinaires, d'une force prodigieuse et mangeurs d'homme par dessus de marché. Ils peuvent cependant être enchantés par des Sages et ainsi servir d'agréables compagnons. Mais gare à la rupture d'enchantement ! Pour les joueurs qui ont beaucoup d'imagination, la création de personnages peut être un bon moment à passer.

    Lanfeust RPG propose d'incarner un personnage dans le monde de Troy. Aussi bien un humain doté d'un pouvoir personnel, qu'un Darshanide, qu'un habitant des Baronnies ou qu'un troll enchanté. L'ambiance propre aux bandes dessinées est transposée en jeu de rôle et le jeu peut donc servir d'une part à parodier des scénarios classiques et d'autre part à offrir une aventure épique mais ne se prenant pas trop au sérieux. Effectivement, le jeu se situe entre Donjons et Dragons et l'univers toonesque. Les personnes décapitées à coup de tronc d'arbre arrivent nettement plus souvent que dans un univers fantastique classique.

    Le système de règle utilisé est celui de Rapide, Petit et Générique. Simple à souhait, il pare à toutes les éventualités en cours de partie et permet aussi de laisser une bonne part à l'interprétation, véritable coeur du jeu de rôle.

 

© Copyright Dimble 2007-2015, tous droits réservés.

Contact :Webmaster CEMIF

Valid HTML 4.01 Transitional